Préparer l'écrit c'est bien mais pour être admis, la vraie difficulté c'est de réussir les épreuves orales et donc de les préparer !

Votre réussite au concours dépend de la préparation de ces épreuves.

 

 

Je vous explique tout d'abord comment j'ai procédé, puis j'expose quelques réflexions sur les épreuves orales.

J'aborde aussi différentes façons de procéder : travailler seul chez soi, travailler avec le CNED,  s'inscrire au PAF, fréquenter des lycées ou prépa agreg externe, assister aux oraux.

 

 

 

Mon historique

 

J'ai préparé deux années successives ce concours et je n'ai pas du tout abordé la préparation des épreuves orales de la même façon.

 

La première année, avant les épreuves écrites, vu le peu de temps dont je disposais, je n'ai préparé que les montages de chimie (voir plus bas). Une fois l'admissibilité passée, dans les deux mois qu'il me restait, j'ai préparé ce que j'ai pu des montages de physique et des leçons.

A l'oral je suis tombé sur un montage de chimie (chance !) mais je me suis planté. Planté également pour la leçon de physique.

 

La seconde année, j'ai préparé les épreuves écrites et orales en même temps. Mais cela n'est possible que lorsque les épreuves écrites ont déjà été bien préparées.

Pour chaque thème (mécanique, orga, thermo, …), une fois la théorie pour les écrits vue, j'essayais de traiter les leçons correspondantes. J'ai ainsi réussi à en traiter une bonne moitié avant fin janvier. Le reste a été fait entre février et avril.

Pour les montages de physique je me suis rapproché de la préparation de l'agrégation externe de mon académie et j'ai demandé à manipuler tous les lundis après midi. Cette méthode est très chronophage mais très utile !

Pour les montages de chimie j'ai essentiellement retravaillé ce que j'avais fait l'année précédente.

 

 

 

Quelques réflexions générales (et parfois tordues !)

 

Les épreuves orales laissent une très grande place à la chance dans les tirages au sort.

De formation chimiste si vous tirez un montage de chimie plutôt que de physique vous partirez déjà avec une meilleure appréhension et arriverez sûrement plus détendu à l'épreuve.

 

Faut-il préparer tous les sujets des leçons ?

Oui ou en tous cas il faut avoir des idées, des plans au minimum pour tous.

Qu'allez vous faire si la malchance vous donne la leçon que vous n'avez jamais abordée dans votre préparation ?

 

Peut-on laisser un thème (orga, électronique, optique) de côté pour les montages ?

Non. Lors de l'ouverture des sujets de montage vous pouvez très bien avoir deux sujets très proches.

Pour moi par exemple, les transducteurs électromécaniques (13) et les régimes transitoires en électricité (14) : deux montages faisant appel à l'électronique.

Il se peut aussi que les thèmes soient complètement différents.

La première année en chimie j'ai eu à choisir entre le fer et ses composés (remplacé depuis) et l'eau en chimie organique.

 

 

Si je manque de temps dans l'année, combien de montages faut-il préparer ?

Il faut avoir des idées pour tous les montages mais il faut en avoir testé, expérimenté un certain nombre. Combien ?

 

Imaginons qu'il y ait uniquement 4 montages au programme officiel.

A l'oral on vous propose deux montages au choix.

Les combinaisons possibles seraient 1 et 2; 1 et 3; 1 et 4; 2 et 3; 2 et 4; 3 et 4 soit 6 combinaisons en tout.

En préparant uniquement le montage 1, vous auriez trois chances sur six  de tomber sur une combinaison où ce montage 1 apparaîtrait.

En en ayant préparé deux, vous auriez cinq chances sur six d'avoir au moins un montage qui vous plait.

 

En fait il n'y a pas 4 montages mais 30. Ce qui donne 435 combinaisons possibles !

Le fait de connaître parfaitement 15 montages sur 30, vous assurera d'avoir environ 75% de chance de tomber sur un montage préparé.

Si vous en préparer très sérieusement 20 alors ce pourcentage montera à 90 %.

 

Conclusion de cette étude : la chance intervient obligatoirement à l'oral mais il faut aussi regarder si le temps passé à préparer 30 montages est bien utilisé. Quand le temps de préparation manque, il faut trouver un compromis entre préparer tous les montages et préparer un certain nombre de montages pour s'assurer de bonnes chances de tomber au moins sur un préparé. A vous de voir !

 

 

 

Haut de page

 

 

 

Travailler seul chez soi.

 

Travailler chez soi est possible pour préparer une leçon mais impossible pour un montage.

Choisissez des livres qui vous conviennent mais diversifiez vos ressources.

Ainsi vous serez sûrs de retrouver ces livres dans les bibliothèques le jour de l'oral et votre discours sera plus étoffé. Vous passerez aussi à côté de quelques erreurs encore cachées dans certains livres.

 

Lisez et relisez les rapports de jury, ils donnent de bons conseils et énumèrent les erreurs à ne pas faire.

 

 

 

Travailler avec le CNED

 

En étant enseignant vous pouvez devenir étudiant auprès du Centre National d'Etudes à Distance.

 

Site du CNED

 

Agrégation interne au CNED

 

 

Le CNED peut être un moyen de préparer correctement le concours mais pas pour moi !

La préparation aux leçons était inexistante.

La préparation aux montages de physique se passait sur un CDRom qui n'a jamais fonctionné !

Et les montages de chimie se préparaient lors d'une session complémentaire (payable en supplément) dispensée dans les locaux d'une université à Paris, pendant les vacances de février de la zone C. N'étant pas de la zone C, mes vacances ne "collaient" pas !

 

 

 

S'inscrire au PAF, plan académique de formation

 

En juin et/ou en septembre, l'inscription à des modules de formation au concours est proposée dans le PAF.

Il faut préalablement connaître le(s) jour(s) où les cours ont lieu, pour pouvoir demander à votre chef d'établissement de ne pas avoir de cours sur ces horaires.

Les méthodes proposées et les succès engrangés dépendent trop des académies pour pouvoir en faire un bilan.

 

Dans l'académie de Rennes, à Rennes, l'université nous accueillait 4 journées en tout pour préparer les montages.

Ces séances ne sont bénéfiques que si vous arrivez avec des idées bien précises, des choses à vérifier. Sinon vous aurez l'impression de perdre du temps, de vous disperser, tellement la liste des montages est longue.

 

 

 

Fréquenter des lycées généraux ou classe prépa

 

Avec l'accord du proviseur et du chef de labo, voilà une méthode plutôt efficace pour préparer les montages.

L'inconvénient majeur est que vous travaillez seul et comme souvent en physique-chimie tout ne fonctionne pas comme dans les livres, lors de problèmes vous restez seul à essayer de trouver le problème et la solution.

 

Pour être efficace, il faut avoir des protocoles déjà testé. Vous en trouverez dans de bons livres (voir Livres utiles) ou sur des sites Internet dédiés aux agrégations externes et au CAPES.

Certaines préparations à l'agrégation externe de physique ont publié des polys de TP très complets pour préparer les montages.

Attention : ces polys sont désormais interdits dans les bibliothèques des épreuves orales !

 

 

 

Fréquenter une préparation à l'agrégation externe

 

Cela a été pour moi la clé de la réussite. Chaque lundi après midi, en physique, je travaillais sur un thème particulier avec du matériel sophistiqué, actuel et diversifié. J'avais les précieux conseils du professeur encadrant et les échanges fructueux avec les autres candidats de l'agrégation externe.

Alors bien sur il y a deux conditions:
- habiter prêt d'une de ses formations,
- avoir l'accord du directeur de la préparation, pour participer aux montages .

Tout le monde n'est pas dans ces cas là, loin de là !

 

Cette méthode bien que très contraignante m'a énormément appris en électronique et en optique.

La seconde année, j'ai pu choisir comme montage les régimes transitoires en électricité. J'ai eu 16/20 sûrement grâce au temps passé à utiliser des interfaces d'acquisition, des oscillo numériques et à pratiquer la wobulation à outrance !

 

 

 

Assister aux épreuves orales

 

Admissibles ou non, les portes du lycée St Louis à Paris vous sont ouvertes pendant les épreuves d'admission.

En tant que spectateur, vous assisterez aux prestations de candidats (voir Déroulement des épreuves orales).

Vous verrez les conditions matérielles, le niveau demandé et le type de questions posées.

Cette expérience est très enrichissante. Si vous en avez la possibilité ne la négligez pas !

 

 

 

Conclusions

 

Comme pour préparer les écrits, selon le temps dont vous disposez, combinez plusieurs méthodes, c'est sûrement la meilleure façon d'y arriver !

 

Pour réussir l'épreuve de la leçon, il faut avoir réfléchi aux plans de toutes les leçons.

 

Pour réussir l'épreuve du montage, il faut avoir manipulé dans l'année et préparé très sérieusement un certain nombre de sujets.

 

Enfin, il faut avoir de la chance !

 

 

Haut de page

 

 

Comment préparer les oraux dans l'année ?
Agrégation interne de physique chimie